Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2015

Visa rachète Visa Europe : « C’est l’expression d’un échec de la Commission européenne »

L’émetteur américain de cartes bancaires Visa est prêt à payer jusqu’à 21,2 milliards d’euros pour mettre la main sur Visa Europe. Selon Georges Pauget, président de Economie, Finance et Stratégie, Bruxelles est responsable du renforcement des acteurs américains.

Lire la suite

20:45 Publié dans Feuilleton de l'économie, Regard sur l'actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Imprimer

06/07/2015

Grèce : quelle sortie de crise ?

UNE CRISE MOINS FINANCIÈRE, PLUS POLITIQUE, PLUS INSTITUTIONNELLE, PLUS GÉOPOLITIQUE

Après le « non » massif des électeurs grecs, quelle analyse peut-on faire pour tenter d’évaluer les conditions de sortie de ce nouvel épisode de crise ? Doit-on considérer comme le titre « The Economist » que l’Europe est « dans les mains de la Grèce » ?

Lire la suite

19/05/2015

« L’exubérance irrationnelle» imposée aux banques centrales ?

Un tel titre peut apparaître quelque peu provocateur. Il se borne cependant à faire référence à la théorie, maintes fois vérifiée, suivant laquelle les acteurs du marché croient tellement à leurs anticipations à la hausse qu’ils négligent les signaux négatifs qui leur sont envoyés. Telle est bien la situation actuelle dans laquelle les marchés ne se fondent plus que sur les opportunités et les risques associés aux politiques des grandes Banques Centrales.

Celles-ci peuvent se trouver, de leur côté, dans une situation très inconfortable. Ainsi, en Europe, la BCE est dans l’obligation de gérer seule les contradictions des politiques économiques, budgétaires et fiscales faute d’une coordination suffisante entre les pays membres de la zone, ou faute d’une intégration plus poussée de celle-ci. L’impasse à laquelle peut conduire une politique monétaire accommodante telle qu’elle est actuellement conduite est une montée très rapide du risque systémique comme on a pu le vérifier lors des crises récentes. Ceci d’autant plus que les marchés restent très instables.

Lire la suite

19/02/2015

Europe - Grèce : quelle négociation ?

Comparons la situation financière actuelle de la Grèce avec celle de 2010. A cette dernière date, la dette grecque était dans les mains de créanciers privés dont beaucoup de banques européennes. Ces créanciers ont perdu 70% de leur capital en 2012; désormais la dette est détenue à 80% par des créanciers publics majoritairement européens.

Lire la suite

30/01/2015

Quantitative easing de la BCE : un remède préventif à défaut d’être curatif

La  BCE  a  répondu  de  façon  positive  à  la  pression  du  marché  et  s’est  globalement  alignée  sur  la stratégie mise en oeuvre dans un passé récent par la FED.
Nul  doute  qu’il  s’agit  d’un  apport  complémentaire de  liquidité  à  l’économie. Ceci  posé,  observons que même avec des taux historiquement bas et une liquidité abondante, la reprise n’est pas encore là car les investissements font défaut. Même si les dernières enquêtes auprès des entreprises comme des ménages donnent l’espoir d’une amélioration, cela ne s’est pas encore traduit dans les faits.

Lire la suite

10:03 Publié dans Feuilleton de l'économie | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Imprimer